«

»

Celia de Lavergne, notre nouvelle députée…

 

Celia de Lavergne, la nouvelle députée

La candidate En Marche a battu le Républicain Paul Bérard et a donc découvert l’Assemblée Nationale cette semaine.

Quelques jours après les résultats, le phénomène En Marche subjugue toujours les observateurs. Comment expliquer, en effet, qu’une candidate non seulement inconnue du grand public mais aussi toute nouvelle habitante de la Chapelle en Vercros puisse l’emporter avec autant de facilité.

Habituellement, le profil de nos élus est non seulement doté d’un ancrage politique fort, mais aussi et surtout d’une grande connaissance du terrain. Cette fois-ci, toutes ces habitudes ont volé en éclats pour offrir la place de députée à une jeune femme de 37 ans issue de la société civile.

Mère de trois enfants, Célia de Lavergne est donc installée localement depuis un an et était en congé maternité tout en créant son entreprise quand l’appel du président Macron a résonné en elle…
(…)

La suite de cet article est à lire dans Le Crestois du 23 juin 2017

Remerciements

Bonjour à tous,

Nous avons fait une très belle campagne, je suis très fière de nous. Et il nous reste encore beaucoup à faire mais je sais que je peux compter sur vous !

Je vous remercie sincèrement pour votre confiance et votre soutien. Le travail commence…Voici mes premiers pas dans l’hémicycle.

Belle façon de terminer cette page de campagne ! Je mettrai bientôt en place une nouvelle page en tant que députée.

Encore merci à tous et à très bientôt,

Célia

Engagements

En tant que députée je m’engagerai dans la transition énergétique et je veux accompagner cette transition par la formation des jeunes aux métiers de demain. Vous aussi rejoignez l’appel de The shift project.

Nous, signataires du présent manifeste pour décarboner l’Europe, appelons les États européens à lancer dès maintenant les politiques capables d’aboutir en 2050 à des émissions de gaz à effet de serre aussi proches que possible de…
Manifeste

Nous, signataires du présent manifeste pour décarboner l’Europe, appelons les États européens à lancer dès maintenant les politiques capables d’aboutir en 2050 à des émissions de gaz à effet de serre aussi proches que possible de zéro !

L’Accord de Paris sur le climat engage l’Europe à réinventer la totalité de son économie. Tout ou presque reste à faire. Le défi met en jeu chacune des activités essentielles encore dépendantes des énergies fossiles : l’industrie et la production électrique, les transports, le bâtiment, l’agriculture, et de manière indirecte la finance, l’assurance et les politiques publiques.

L’Europe a vu naître la première révolution industrielle, celle du charbon et des hydrocarbures. Depuis, l’humanité a brûlé en 150 ans près de la moitié du pétrole que la nature a mis un demi-milliard d’années à créer. Il faut choisir d’urgence le chemin capable de conduire au-delà de ces sources d’énergie tarissables, qui sont en train de dégrader le climat de façon irréparable.

L’Europe se doit d’ouvrir la voie de la prochaine révolution industrielle, celle de la sortie des énergies fossiles. Elle a tout à y gagner. Le projet européen s’est construit après 1945 autour du charbon et de l’acier. Il peut maintenant se régénérer pour donner naissance à un monde nouveau, prospère et durable. Un monde de paix.

Inventons ensemble l’Europe post-carbone. Cette invention est le souffle neuf dont l’Europe a besoin, et qu’elle peut offrir au monde pour empêcher la ruine des conditions de vie sur Terre.

Nous appelons tous les acteurs de l’Europe – individus, société civile, compagnies privées, pouvoirs publics – à entreprendre au plus vite les actions cohérentes et concrètes à la mesure du défi du climat et de la préservation des ressources naturelles. L’Union européenne peut et doit impérativement se donner les moyens de converger vers l’ambitieux objectif vital que fixe l’Accord de Paris. Pour réussir, il lui faut se rassembler autour de cet objectif commun, en respectant en son sein les différences génératrices de solidarité et de synergies. La raison, la liberté et l’audace, racines de l’Europe, feront fructifier ce projet sans précédent.

Les solutions techniques et organisationnelles sont là. Il ne tient qu’à la volonté des Européens de les transformer en réponses politiques, capables de donner rapidement naissance à une économie différente, source de profits, d’emplois et de bien-être nouveaux. Nous prenons acte que ces réponses réclament de changer bon nombre d’habitudes : habitudes de production, habitudes de consommation, habitudes de penser surtout.

Allons-nous renoncer parce que la tâche qui nous revient est immense ?

Nous avons le devoir moral d’agir. Nous en avons aussi l’ambition.

Une fois encore, l’Europe a rendez-vous avec l’Histoire. Le défi est redoutable, tant mieux : anticiper l’inexorable, c’est triompher de l’avenir. L’ampleur de l’entreprise égale tout ce que l’Europe a accompli depuis sa création. Cette entreprise, c’est la voie de la modernité. 

Premiers pas à l’assemblée

Au sujet de l'auteur

Médias Citoyens Diois

Lien Permanent pour cet article : http://mediascitoyens-diois.info/2017/06/celia-de-lavergne-notre-nouvelle-deputee/

Laisser un commentaire