«

»

Edito : Ad nauseam : (« jusqu’à la nausée »)…

Ad nauseam : (« jusqu’à la nausée »).

C’est un peu une autocritique…bien que sur MCD nous soyons de nature bienveillant. Rien à voir avec ces réseaux Twiter ou autres, remplis de jugements nauséeux… toujours caricaturaux, toujours à vomir… Une indigence qui permet à beaucoup de na pas avoir une pensée construite, une analyse complexe. Peut on dire vomique… pourquoi pas !

Une personnalité faisant l’objet d’une enquête préliminaire, de la part de la justice voire même simplement d’une délation dans la presse (cela rappelle des souvenirs comme Salengro ou Bérégovoy) doit-elle aussitôt être bannie de toute fonction politique et plus forte raison d’une position où les électeurs l’on exigé et positionné ? À entendre certaines réactions des incontinentes Extrêmes Droites et chastes Extrêmes Gauches, drapées dans leurs pudeurs bafoués et quant-à-soi, après que plusieurs ministres ont quitté le gouvernement pour cette raison, on pourrait croire que oui. Richard Ferrand et Marielle de Sarnez étant susceptibles de prendre la tête des députés « La République en marche » et « MoDem », le fourbe Laurent Wauquiez (Les Républicains) a ainsi lancé à l’adresse d’Emmanuel Macron : « Ne mettez pas deux personnages entachés par des affaires comme présidents de groupe à l’Assemblée nationale. Toute la politique française en subirait les conséquences. » Le jusqu’au-boutisme, voir l’extrémisme, que comportent de tels propos est préoccupant pour ne pas dire effarant. L’usage s’était instauré depuis trente ans qu’un ministre doit quitter le gouvernement lorsqu’il est mis en examen, soit. Désormais, il peut donc suffire que la justice ouvre une enquête sur une pure délation (les collabos sont de retour ?). Mais, en outre, la mise à l’écart devrait aussi s’appliquer à un niveau moindre de responsabilité, dans les mairies, les Communautés de Communes, le Conseil Départemental et le Conseil Régional, sans compter les administrations périphériques : les Syndicats mixtes, ADEME, Agence de l’eau, ONF, INRA, etc…

Soit dit en passant,  on aimerait demander à Laurent Wauquiez pourquoi il n’a pas fait preuve d’une exigence semblable vis-à-vis de François Fillon qui, mis en examen, est demeuré candidat à la présidence de la République. Ben voyons !

La presse comme juge

“ Quiconque prétend s’ériger en juge de la vérité et du savoir s’expose à périr sous les éclats de rire des dieux puisque nous ignorons comment sont réellement les choses et que nous n’en connaissons que la représentation que nous en faisons” expliquait Albert Einstein. La romancière Virginie Despentes a parfaitement synthétisé les abus et les paradoxes du quatrième pouvoir (la Presse ) quand celui-ci déborde de son rôle humble d’informateur pour s’ériger en juge et partie, et criant à l’outrage contre la liberté de la presse, telle une vieille fille s’accrochant à sa vertu malgré ses œillades outrancières, dès que l’on manifeste une quelconque critique à son encontre. En effet, malgré des tentatives réelles d’assainir le monde politique initiées par certains de ses responsables, les chaînes et les sites d’information se font le relais de soi-disant affaires qui occupent toute la place : « affaire » Ferrand et « affaire » Bayrou en ce moment. Le  bon journalisme d’investigation du Canard Enchaîné et de Médiapart nourrit en toute conscience un système médiatique paresseux qui, sous prétexte d’informer et d’analyser, ressasse des éléments d’information décontextualisés, incomplets, voire déformés. Les hommes politiques, pris dans les rets du système qui a le monopole de la parole, n’ont plus qu’à se taire puisque chaque mot peut se retourner contre eux. Comme le dit si bien Virginie Despentes : « J’ai découvert que les journalistes déjeunent tous ensemble. Ils avancent soudainement en meute et il est impossible de faire entendre une parole différente. Ils ne parlent plus de nous, ils parlent sans nous. Le maillage est si étroit qu’on ne peut même pas espérer passer au travers pour s’expliquer un peu. » Christophe Lemardelé sur Médiapart reprend : « Dès lors, la communication de tout gouvernement se doit d’être verrouillée dans un tel contexte car chaque phrase d’un ministre pourra être analysée de manière pernicieuse. Par exemple, on cherchera à opposer tel à tel et à suspecter des mésententes, de futures évictions, des remaniements tout proches… Bien souvent, les titres des articles se révèlent fallacieux, racoleurs et infirmant parfois le contenu même du texte ». Sur Médiapart, par exemple, il y eut l’article « L’autre bonne affaire immobilière de Richard Ferrand », plein de sous-entendus jetant la suspicion sur cette personnalité politique. Mais il y eut aussi « Trois médias visés par la plainte du ministère du Travail », article dans lequel on se rend compte à la lecture que les trois médias en question (Libération, Le Parisien et Médiapart) ne sont aucunement inquiétés par la justice. On va vite en besogne et le dénigrement est systématique.

Une Presse despotique mène au populisme…

« La presse s’érige en tribunal populaire. Quelqu’un n’a même pas encore ouvert la bouche qu’il est déjà condamné ». Il paraît déraisonnable d’anticiper à ce point sur ce qui ressortira des enquêtes et procédures diverses… bues jusqu’ à la lie. Laissons la justice faire ses investigations et son travail. Certes, il faut souhaiter que les parlementaires concernés répondent aux questions des magistrats sans s’abriter derrière leur immunité parlementaire. Richard Ferrand s’y est d’ailleurs d’ores et déjà engagé. Les excès d’une opération « mains propres » à la française risquent de ne conduire qu’à un champ de ruines. L’expérience italienne devrait faire réfléchir. Souvenons-nous que «  Mani pulite » (mains propres en Italie) a débouché sur quinze ans de pouvoir populiste  berlusconien. Mais certains n’attendent peut être que cela !

Claude Veyret

Claude.veyret26@gmail.com

Au sujet de l'auteur

Médias Citoyens Diois

Lien Permanent pour cet article : http://mediascitoyens-diois.info/2017/06/edito-ad-nauseam-jusqua-la-nausee/

(1 commentaire)

  1. Jacques Mouriquand

    Excellent

Laisser un commentaire