«

»

Die 26150 : réservoirs pour sécuriser l’alimentation de la ville en eau…(Conseil Municipal de juillet 2017 1/3)…

Conseil municipal d’été :

Les conseils d’été sont généralement plus légers et consacrés aux urgences de financements. Les Marchés de travaux de restauration de la continuité écologique et la stabilisation du lit de la Meyrosse au seuil du Faubourg Saint Marcel ont retenus l’entreprise locale LIOTARD TP qui a formulé l’offre économiquement la plus avantageuse pour un montant de 319 934,10€ HT. Rappel: Agence de l’eau subventionne à 80 % de l’opération. Comme le marché de travaux de réfection et de renforcement du réseau d’alimentation en eau potable, avec la réalisation d’un nouveau réservoir au PLAS. Dans la suite du programme de réalimentation en eau potable de la ville il a été prévu les dernières tranches de travaux (n°5 et 6) ainsi que la création d’un réservoir quartier de Plas permettant une desserte gravitaire du réseau. La dévolution des travaux est prévue en 2 lots distincts, à savoir : LOT n°1 : canalisations et LOT n°2 : réservoir.

  • Le LOT n°1 « canalisations » comprenant une Tranche Ferme et une Tranche Optionnelle : Tranche Ferme : Réfection et renforcement du réseau d’alimentation issu de la source de RAYS, sur le tronçon compris entre le regard de comptage existant en bordure de la RD à 600 mètres environ à l’aval de la Roche de ROMEYER et la traversée de la MEYROSSE.  Tranche Optionnelle : création ou renforcement de réseaux sur les tronçons : traversée de la MEYROSSE, tronçon compris entre la MEYROSSE et les futurs réservoirs de PLAS, pour la réalimentation du réseau qui alimente en particulier le réservoir de CHANQUEYRAS, pour la réalimentation du réservoir des FONDEAUX,  réalimentation du réservoir de la TOUR DE L’AURE depuis le réservoir de PLAS.
  • – Le LOT n°2  « réservoir» concernant la construction du nouveau réservoir du quartier de PLAS ouvrage de 2 000 m3 de capacité totale. Les travaux comprennent une Tranche Ferme et une Tranche Optionnelle : Tranche Ferme : réalisation de la cuve de 750 m3 avec maintien en service du réservoir actuel durant les travaux. Tranche Optionnelle : réalisation de la cuve de 1250 m3 et de la chambre des vannes. L’opération devrait se dérouler de septembre 2017 à août 2018. Le groupement d’entreprises locales LIOTARD TP et EIFFAGE GC sont retenu pour un montant total de 1 040 219,85 € HT. (Tranche ferme : 337 619.30 € et Tranche optionnelle : 702 600.55 €).  Pour le lot 2, l’analyse est encore en cours, le marché sera attribué en septembre prochain.  Le conseil municipal autorise M. le Maire à signer les marchés pour un montant total de 1 040 219,85€ HT.
  • Plan de financement prévisionnel : Lot n°1, tranche n°1 : 30% de l’Agence de l’eau et 25% de l’Etat au titre de la Dotation de soutien à l’investissement public local 2016 Lot n°1 tranche n°2 : estimation 80% de l’Agence de l’eau. Lot n°2, tranches 1 et 2 : estimation 40% de l’Agence de l’eau.
  • Autre sujet l’Agence locale du Crédit Agricole sera déplacée au parking de Meyrosse le temps des travaux, dans des conteneurs provisoires pour 400€ mensuels. Ces 3 points étaient votés à l’unanimité. Les textes de loi relatifs à la compétence GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations) et la Loi MAPTAM (Loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles) du 27 janvier 2014  (loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles) vont donner compétence eau et assainissement à la Communauté des Communes du Diois. La compétence GEMAPI est définie par les alinéas du code de l’environnement :
  • L’aménagement d’un bassin ou d’une fraction de bassin hydrographique.
  • L’entretien et l’aménagement d’un cours d’eau, canal, lac ou plan d’eau, y compris les accès à ce cours d’eau, à ce canal, à ce lac ou à ce plan d’eau.
  • La défense contre les inondations (et contre la mer).
  • La protection et la restauration des sites, des écosystèmes aquatiques et des zones humides ainsi que des formations boisées riveraines.

Cette compétence obligatoire est affectée au plus tard le 1er janvier 2018. Les établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre (EPCI FP) – communautés de communes, communautés d’agglomération, communautés urbaines ou métropoles – exercent cette compétence en lieu et place de leurs communes membres. Ce qui fait dire ‘intra muros’ « que la commune de Die va laisser à la CCD, un réseau d’eau, rénové et en parfait état, imaginons que cela soit aussi le cas des 50 autres communes !».

Claude Veyret

Claude.veyret26@gmail.com pour le Dauphiné Libéré

Au sujet de l'auteur

Médias Citoyens Diois

Lien Permanent pour cet article : http://mediascitoyens-diois.info/2017/08/die-26150-reservoirs-pour-securiser-lalimentation-de-la-ville-en-eau-conseil-municipal-de-juillet-2017-13/

Laisser un commentaire