Sep 14 2017

Les cigognes, en migration, de passage dans la vallée du Rhône

Les cigognes de passage dans la vallée du Rhône

 Nombreux sont les drômois à avoir vu des cigognes faire halte à Montélimar, Étoile ou Valence ces derniers jours. Normal, c’est bien l’époque de leur migration annuelle. Mais il semble qu’elles soient peu nombreuses cette année. Personne n’a témoigné d’avoir vu plusieurs dizaines d’individus – voire une centaine – comme en septembre 2014, année où les passages de cigognes avaient été assez conséquents.

Cette fois seuls de très petits groupes de quelques individus sont signalés.
Selon le lecteur qui nous a envoyé les photos de cet article, les premières, (mâles en principe), sont passées la dernière semaine de juillet. Celles que nous voyons seraient des jeunes de l’année avec des femelles…

La migration des cigognes

Les cigognes d’Europe migrent en général à partir de fin août vers leur territoire d’hivernage, qui se situe en Afrique sub-saharienne. Les jeunes cigognes nées en Europe partent avec les parents mais ne migrent dans l’autre sens que trois ans plus tard, après être arrivées à maturité sexuelle. Les adultes par contre reviennent en Europe au printemps.
On connaît bien maintenant leur trajet. Elles empruntent grossièrement deux routes principales selon leur pays de résidence. Celles qui ont passé l’été dans les pays d’Europe de l’est volent en direction du détroit du Bosphore via la Grèce et prennent leur quartiers d’hiver en Afrique de l’Est, après avoir longé la côte méditerranéenne en passant par la Turquie, la Syrie, la Palestine puis l’Égypte…
Celles qui survolent Montélimar viennent d’Europe de l’Ouest (Allemagne, Autriche, France… ). Elles suivent une route très différente: empruntant le couloir rhodanien, elle franchissent les Pyrénées et traversent l’Espagne jusqu’au détroit de Gibraltar, survolent le Maroc et se répartissent ensuite dans les différents pays de l’Afrique de l’Ouest : Mauritanie, Mali, Sénégal, Burkina Faso…

Sédentarisation des cigognes

On constate néanmoins depuis quelques années que le comportement des cigognes change. Certaines, en nombre restreint mais croissant, se fixent et ne migrent plus. Beaucoup migrent toujours mais interrompent leur trajet en Espagne…

Plusieurs causes peuvent expliquer ces nouveaux comportements. D’une part il y a le radoucissement des températures hivernales, autrement dit le changement climatique. La cigogne est un animal qui supporte assez bien le froid. Elle peut très bien hiverner en France, si elle trouve de la nourriture ; la persistance de nourriture sur place est précisément l’autre facteur expliquant le maintien. Ainsi on a fait une corrélation entre la prolifération d’une variété américaine d’écrevisse, dont les cigognes raffolent, et leur maintien dans certaines zones. Les décharges de déchets ménagers ordinaires leurs fournissent également une abondante nourriture…

MCD

Lien Permanent pour cet article : http://mediascitoyens-diois.info/2017/09/les-cigognes-en-migration-de-passage-dans-la-vallee-du-rhone/

Laisser un commentaire