Oct 10 2017

« Les anti-loup jamais contents malgré les tirs et les subventions »…

Les éleveurs anti-loup “jamais contents” pour les défenseurs du loup

Alors que les éleveurs anti-loup manifestent ce lundi 9 octobre à Lyon, un collectif de 40 associations pour la protection du loup en France dénonce des « anti-loup jamais contents » et estime que le plan national 2018-2023 reste « très anti-loup ».

« Les anti-loup jamais contents malgré les tirs et les subventions » : c’est le titre du communiqué diffusé ce lundi matin par le collectif CAP loup. Le collectif d’associations réagit à la manifestation nationale organisée par la FNSEA, la FNO et les Jeunes Agriculteurs contre le plan loup 2018-2023 proposé par le gouvernement.

Alors que les syndicats agricoles expriment leur refus total du plan loup 2018-2023, les défenseurs du loup estiment que ce plan, en cours de finalisation, « reste pourtant très favorable aux éleveurs et très anti-loup« . Pour le collectif, ce nouveau plan national « reprendra l’essentiel  des  mesures  du  précédent  plan  2013-2017  :  abattage  massif  de  loups ; subventions massives aux éleveurs pour la protection du bétail ; indemnisation en cas de prédation imputée au « loup non exclu » (c’est-à-dire même par défaut en l’absence de preuve)« .

La principale mesure, que rejettent les éleveurs, consiste à conditionner les indemnisations à la vérification des mesures de protection (chien, enclos, présence humaine). Une mesure que les défenseurs du loup réclamaient de longue date mais qui ne va pas assez loin à leurs yeux : « rien ne garantit que cette mesure de bon sens (…) sera mise en œuvre efficacement, car l’État dit ne pas vouloir contrôler sur le terrain le bon déploiement des moyens de protection subventionnés. »

Farouchement opposés à l’abattage du loup, les défenseurs du grand canidé regrettent que ce nouveau plan n’envisage pas le développement de la recherche scientifique « pourtant nécessaire pour améliorer les techniques d’effarouchement des loups et la protection du bétail« . 

Nombre de victimes animales indemnisées et en cours d’instruction en 2017

Ardèche : 2
Cantal : 9
Drôme : 408
Haute-Loire : 0
Haute-Savoie : 143
Isère : 533
Savoie : 1267

Données au 30 septembre 2017
Source : DREAL Auvergne-Rhône-Alpes

Lien Permanent pour cet article : http://mediascitoyens-diois.info/2017/10/les-anti-loup-jamais-contents-malgre-les-tirs-et-les-subventions/

Laisser un commentaire