Nov 23 2017

La Pologne détruit la dernière Forêt primaire d’Europe à Bialowieza…

Forêt primaire de Bialowieza : la Pologne sous le coup d’une astreinte de 100.000 euros par jour

Forêt primaire de Bialowieza : la Pologne sous le coup d'une astreinte de 100.000 euros par jour

Voilà le gouvernement polonais prévenu. Par une décision du 20 novembre, la Cour de justice de l’Union européenne enjoint Varsovie de cesser immédiatement les atteintes à la forêt primaire de Bialowieza. A défaut, elle menace le gouvernement d’une astreinte d’au moins 100.000 euros par jour.

« La forêt de Białowieża est l’une des forêts naturelles les mieux conservées d’Europe, se caractérisant par de grandes quantités de bois mort et de vieux arbres, notamment centenaires« , rappelle la juridiction européenne.

Estimant que les « opérations de gestion forestière active » lancées par le ministre polonais de l’Environnement en 2016 avaient des répercussions négatives sur les habitats et les espèces d’un site Natura 2000, la Commission européenne avait introduit un recours en manquement devant la Cour le 20 juillet dernier et demandé en urgence de faire cesser ces opérations.

Fin juillet, la CJUE avait provisoirement fait droit à cette demande dans l’attente de l’ordonnance finalement adoptée ce lundi. La décision provisoire n’avait pas eu d’effet sur le gouvernement polonais, la Commission constatant que les opérations mises en cause s’étaient poursuivies jusqu’à maintenant. Ce qui n’était guère surprenant après que le ministre de l’Environnement Jan Szyszko ait déclaré en juillet ne pas avoir peur d’un différend avec la CJUE.  Et ce, malgré les vives contestations locales.

Les choses pourraient toutefois changer après ce dernier coup de semonce adressé par la justice européenne. Le ministre a en effet annoncé mardi le retrait des engins forestiers, rapporte Libération. Mais, de façon ambiguë, il a aussi indiqué qu’il respecterait « comme avant » la législation européenne.

Pologne: des écologistes bloquent la coupe des arbres à Bialowieza

Des écologistes bloquent des engins forestiers utilisés pour la coupe des arbres de la forêt de Bialowieza (est de la Pologne), le 8 juin 2017 / AFP

Des écologistes bloquent des engins forestiers utilisés pour la coupe des arbres de la forêt de Bialowieza (est de la Pologne).

Une quinzaine d’écologistes ont bloqué jeudi matin de lourds engins forestiers utilisés pour la coupe des arbres à Bialowieza (est de la Pologne), une des dernières forêts primaires d’Europe, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Deux jeunes gens se sont enchaînés aux lourdes machines, les empêchant de sortir du parc de stationnement dans le village de Czerlonka où elles avaient été garées pour la nuit, ont constaté des journalistes.

Ils étaient soutenus par une quinzaine de personnes, militants de Greenpeace et d’une autre organisation de défense de l’environnement, Dzika Polska (La Pologne Sauvage), qui ont déployé des banderoles telles que « Stop à l’abattage » et – en anglais – « Save Bialowieza Forest ».

Des écologistes bloquent des engins forestiers utilisés pour la coupe des arbres de la forêt de Bialowieza (est de la Pologne), le 8 juin 2017 / AFP

Des écologistes bloquent des engins forestiers utilisés pour la coupe des arbres de la forêt de Bialowieza (est de la Pologne),

« Nous resterons ici jusqu’au bout, aussi longtemps qu’il faudra », a dit à l’AFP l’un des deux militants enchaînés, Piotr Dankowski, qui s’est présenté comme « un écologiste de Varsovie ».

Les coupes à Bialowieza ont été autorisées par le ministère polonais de l’Environnement en dépit de recommandations de la Commission européenne qui y est opposée. La Pologne affirme procéder à des coupes « de protection » pour stopper des attaques d’insectes xylophages, protéger le trafic routier et lutter contre les risques d’incendie.

La nouvelle action des écologistes a pour but de « donner le temps nécessaire à la collecte de preuves concernant des actions contraires aux règles de l’UE et à l’accord avec l’Unesco », a déclaré Greenpeace dans un communiqué.

L’organisation appelle des chercheurs à venir voir la situation sur place et notamment à constater l’enlèvement d’arbres morts – mais sains – qui pour les défenseurs de l’environnement devraient rester sur place.

Des écologistes bloquent des engins forestiers utilisés pour la coupe des arbres de la forêt de Bialowieza (est de la Pologne), le 8 juin 2017 / AFP

La police était présente sur les lieux jeudi matin, mais n’était pas intervenue à 8h00 GMT.

La Commission européenne a adressé fin avril un « dernier avertissement » à la Pologne à ce sujet avant une possible saisine de la Cour de justice de l’UE.

La forêt de Bialowieza est l’une des dernières grandes forêts primaires d’Europe, protégée dans le cadre du réseau Natura 2000. Située sur la frontière entre la Pologne et le Belarus, elle abrite une faune variée et unique dont la plus grande population de bisons d’Europe.

« La Pologne doit cesser immédiatement les opérations de gestion forestière active dans la forêt de Bialowieza »

Quant à l’arrêt des activités des abatteuses forestières – auxquelles des militants écologistes se sont souvent enchaînés ces derniers mois – le directeur des Forêts nationales Konrad Tomaszewski l’a dissocié du différend avec la justice européenne, déclarant qu’il avait été réclamé depuis une semaine déjà par les chefs locaux de l’administration forestière. Il a précisé toutefois que les « travaux de protection » allaient continuer dans la forêt, poursuivis par des « entreprises de services forestiers » utilisant notamment des tronçonneuses.

Depuis le début du conflit, le gouvernement polonais soutient que ces opérations ont pour but d’assurer la sécurité dans la forêt en combattant la prolifération d’insectes xylophages, et qu’elles correspondent donc à une exception acceptée par la législation européenne. Effectivement, l’ordonnance de la CJUE, basée à Luxembourg, stipule que « sauf cas exceptionnel et strictement nécessaire pour assurer la sécurité publique, la Pologne doit cesser immédiatement les opérations de gestion forestière active dans la forêt de Bialowieza ».

Une responsable de Greenpeace Pologne, Kasia Jagiello, a déclaré que son organisation appelait à la mise en place d’une commission comprenant tant des représentants du ministère de l’Environnement que des chercheurs indépendants et des représentants d’ONG. « Uniquement de cette façon nous serons en mesure de savoir avec certitude si les raisons de sécurité ne sont pas invoquées abusivement pour violer la loi dans la forêt de Bialowieza », a-t-elle précisé.

Lors de sa conférence de presse, M. Szyszko a dit qu’il avait souvent invité « dans la forêt » tant des chercheurs que des écologistes et même des diplomates étrangers pour leur expliquer la situation sur place. «Nous sommes dans la forêt de Bialowieza pour arrêter sa dévastation provoquée par les décisions scandaleuses du ministre de l’Environnement (Jan) Szyszko. Malgré de nombreux appels de milieux écologistes, de la communauté locale et de 167.000 personnes, le ministre traite la forêt de Bialowieza comme une simple plantation d’arbres», a écrit dans un communiqué un militant de Greenpeace, Robert Cyglicki.

Ecologie au Quotidien Rhône-Alpes

Le Chastel 26150 DIE, France

Tel : 04 75 21 00 56       

Courriel : ecologieauquotidien.die@gmail.com

Sites : www.ecologieauquotidien.fr
Blog : http://ecologieauquotidien.blogspot.com

Face book :https://www.facebook.com/pages/Ecologie-au-Quotidien/1443927202511634?ref=h

Vidéos des Rencontres de l’Ecologie
Film de 1,56mn : http://www.terrealter.fr/voir.php?id=4
2009 Film de 2,30mn : http://www.dailymotion.com/video/xa2yh4_ecologie-au-quotidien_webcam?from=rss

Membre du réseau CENTRE : European Network of Bio-Districts

http://www.progettocentre.it/

https://fr-fr.facebook.com/Centre-European-Network-of-Bio-Districts-571648259650277/

Réseau Diois Transition

reseaudioistransition@gmail.com,

http://dioistransition.blogspot.fr/

 

Lien Permanent pour cet article : http://mediascitoyens-diois.info/2017/11/44193/

Laisser un commentaire