Nov 21 2017

« CAP Loup » interpelle les maires qui menacent de recourir au braconnage…

CAP Loup interpelle les maires qui menacent de recourir au braconnage

Courrier de CAP Loup (dont FERUS est membre fondateur)

Objet : Votre action « loups – n’obligez pas les maires à faire ça ! ». Crest, 14 novembre 2017

Madame, Monsieur le Maire,

Vous avez récemment posé pour une photo envoyée à la presse, vous montrant avec un fusil à la main, accompagné du slogan « loups – n’obligez pas les maires à faire ça !».

Nous vous rappelons que le loup est une espèce protégée, et que tuer une telle espèce sans autorisation est un délit passible de 2 ans d’emprisonnement et 150 000 € d’amende.

Une menace publique de commettre un délit, proférée par un élu, représentant de l’État dans la commune et dépositaire de l’autorité publique, est inacceptable dans un État de droit.

Nous vous informons que si un loup était tué illégalement dans votre commune suite à votre campagne médiatique, l’auteur serait évidemment coupable du délit de « destruction d’espèce protégée », et vous-même, en ayant directement provoqué l’auteur à commettre ce délit, seriez, en application de l’article 23 de la loi du 29 juillet 1881, considéré comme complice du délit et passible des mêmes peines. Nos associations demanderaient en outre réparation du préjudice moral directement lié à l’illégalité fautive de votre action.

Les mesures de protection des troupeaux sont financées par la collectivité, laquelle indemnise également toutes les pertes attribuées au loup, que le troupeau soit protégé ou non. Il appartient aux éleveurs de souscrire à ces subventions, la mise en œuvre de ces mesures étant la seule issue vers une cohabitation apaisée de l’élevage avec ce prédateur naturel.

Nous vous rappelons enfin que les éleveurs de votre commune ayant mis en œuvre ces mesures de protection peuvent bénéficier à leur demande, d’une autorisation d’abattre les loups, autorisation qu’ils peuvent déléguer à des chasseurs. Actuellement à l’échelle nationale, 1 379 arrêtés préfectoraux autorisent l’abattage de 40 loups.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur le Maire, l’expression de notre considération la plus distinguée.

Courrier adressé à :

Mme Jacqueline DUPENLOUP, Maire de Saint-Alban-de-Villards (73)

M. Pierre-Yves BONNIVARD, Maire de Saint-Colomban-des-Villards (73)

M. Robert COHENDET, Maire de Montgellafrey (73)

M. Pascal SIBUE, Maire de Saint-Jean-d’Arves (73)

M. André BARET, Maire de Hure-la-Parade (48)

M. Raphaël BEGALI, 1er adjoint du Maire de Lieuche (06)

M. Antoine CHRYSOSTOME, Maire de Corsavy (66)

M. Yann SOURIAU, Maire de Chichilianne (38)

M. Hervé SUCHET, Maire de Boulc (26)

M. Michel VARTANIAN, Maire de Chamaloc (26)

M. Alain MATHERON, Maire de Lus-la-Croix-Haute (26)

M. Jean-Pierre ROUIT, Maire de Recoubeau-Jansac (26)

M. Juan MORENO, Maire de Ventavon (05)

M. Jean-François DEZAVELLE, Maire de Pulney (54)

M. Nicolas JAUBERT, Maire de Châteaufort (04

Copies :

– Préfets des départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Hautes-Alpes, des Alpes-Maritimes, de la Drôme, de l’Isère, de la Lozère, de Meurthe-et-Moselle, des Pyrénées-Orientales et de Savoie.

– Préfet de Région Rhône-Alpes, coordinateur du plan loup

FERUS :

Adresse postale : BP 80 114 – 13718 – ALLAUCH CEDEX

Tel : 04-91-05-05-46

https://www.ferus.fr/

Lien Permanent pour cet article : http://mediascitoyens-diois.info/2017/11/cap-loup-interpelle-les-maires-qui-menacent-de-recourir-au-braconnage/

(1 commentaire)

    • Lapierre Adeline on 21 novembre 2017 at 18 h 49 min
    • Répondre

    Alors donc il suffit de souscrire aux subventions de l’état pour régler tout les problèmes….c’est quoi ces cerveaux d’écolo qui voient pas plus loin que le bout de leur nez ? c’est quoi cette manière de penser que le fric soit la seule solution pour tout ? que seul le fric peut résoudre les conséquences désastreuses et à long terme que représentent les attaques de loup sur des troupeaux que les éleveurs ont mis des années a construire, à élever… Savez vous ce que c’est qu’un troupeau ? c’est un TOUT, une entité dont les membres fonctionnent tous ensemble, se protègent ensemble, font leurs petits ensemble etc.etc. un troupeau c’est aussi des grands-mères, des mères, des filles, des petites filles, qui ont une mémoire, une mémoire de l’herbe, une mémoire de la montagne, de leur pâturage,de leur berger, des chiens qui les protègent et aussi la mémoire des attaques qui perturbent toute leur vie. Après les attaques de loup elles ne sont plus les mêmes, elles ont peur, elles mangent moins bien, elles avortent même pour certaines, l’année d’après quand elles reviendront sur la montagne elles se souviendront de ces attaques, elles seront mal à l’aise, peureuses, perturbées…et elles transmettront cette peur à leurs filles… et je ne vous parle pas du surcroit de travaille et de stress des bergers et des éleveurs… Je peux aussi vous parler du DROIT que devrait avoir les bergers, les éleveurs, leurs familles et leur outils de travail( que sont leurs troupeaux), a être eux aussi PROTÉGÉS. C’est eux qui sont en voie de disparition.
    Encore samedi dernier, sur le marché, je rencontre un jeune couple d’éleveurs, avec leurs trois enfants, qui vont arrêter leur métier, ils sont désespérés par les attaques, ils en peuvent plus, ils ont l’impression de travailler pour rien (et surement pas pour les subventions dont ils se foutent éperdument). Les maires des villages qui ont fait cette manifestation défendent ces gens là et s’inquiètent de l’avenir de leur village et de la vie de leur village et de l’élevage dans les zones rurales.
    J’ai été éleveur et bergère de brebis, (maintenant je suis à la retraite), avec mon bonhomme on a été heureux, on avait pas beaucoup pour vivre et élever nos enfants mais on s’en sortait, l’argent n’était pas le but, on vivait en symbiose avec la nature, et on aimait tous les animaux de la nature, mais un jour, puis un autre jour, puis encore d’autres jours… nos agneaux se faisaient bouffer par les loups (Oui je vous entends d’içi les écolos… NON, nous GARDIONS TOUS LES JOURS notre troupeau, 7 à 8 heures par jour et par tous les temps, et du 1er janvier au 31 déc, pas de vacances, jamais, ce que je pense vous seriez incapable de faire) notre outil de travail, notre capital, nos revenus s’envolaient, le plus dur c’est de voir notre travail de plusieurs années anéantis, de voir nos bêtes égorgées, de passer nos journées a remplir des papiers pour obtenir des aides… des aides pour quoi ? pour trouver d’autres brebis tuées le lendemain ? vous connaissez beaucoup de métier qui accepte cela ? travailler pour rien si ce n’est voir ces bêtes égorgées ? Alors je me suis mise à détester les loups… et les écolos. Mon mari a fait un infarctus et on a pris notre retraite (1200 euros pour vivre a tous les deux… si, si). Alors si il y a des maires qui font leur travail de maire a savoir défendre leur village, la population de leur village, l’élevage et le travail et la vie de leur village, je trouve cela normal. Et je leur dit MERCI de faire leur travail de maire, ce pour lequel ils ont été élus. Cela s’appelle la démocratie. Ce qui n’est pas le cas de la réintroduction du loup !!!!!!!!
    Ah je voulais vous dire on va éradiquer les rats dans Paris, pourquoi les rats ont-ils moins de considération à vos yeux que les loups ?

Laisser un commentaire