Nov 25 2017

Die 26150 : La maternité fermera ses portes au 31 décembre 2017…

On le savait depuis 3 mois, le peu d’empressement du directeur de Valence à demandé un renouvellent d’autorisation,   le bottage en touche de Marisolle Touraine, ancienne ministre de la santé,   la lassitude des Dioises et Diois,  l’engagements plus que  légers des salariés du centre hospitalité,  les choix  libéraux voire de la concurrence de l’ARS (Agence Régionale de la santé) facilitant les libéraux ,  le travail coopératif proche de Zéro entre élus, associations, usagers et professionnels de santé,  aucun projet innovant proposé depuis 31 ans , l’incompétence crade du Collectif de Défense actuel,  le projet de maison de santé qui fait diversion,   la financiarisation de la santé en France , compétition entre services d’urgence  ( Valence) ,  la création d’un nouvel hôpital à Crest,  les retraites de plusieurs professionnels historiques de l’hôpital de Die,  le peu d’empressement des médecins spécialisés pour venir à Die,  le chantage pour l’obtention d’un Scanner, l’endettement chronique,  les mobilisations sur des enjeux périphériques  pour ne pas dire dérisoires (contre le loup ),  le peu de fréquentation des habitantes et habitants du Diois à leur propre hôpital,  la perte d’influence du président du Conseil départemental ( Didier Guillaume ), la totale négligence de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour le Diois ( terre d’écolo et gauchistes),  etc… Tous les ingrédients étaient réunis pour fermer la maternité de Die…  Même si nous sommes convaincus  que l’histoire aurait pu tourner différemment, avec  des hommes créatifs , des projets innovants, des co-constructions intelligentes… 30 ans de gaspillage. Notre ami, Jean-Louis Simon, l’homme  ressource et  référant ( avec Jean Pierre Rambaud,  le contempteur de notre ruralité dioise  avec des services publics ) de cette belle histoire d’une lutte, meurt une deuxième fois.  MCD

La maternité de Die fermera ses portes au 31 décembre 2017

13 H 31 : Célia de Lavergne, députée LREM  de la 3e circonscription : « La ministre nous a confirmé la fermeture de la maternité de Die mais de son intention de conforter l’hôpital de Die en débloquant 12 millions d’euros qui seront investis dans un bâtiment neuf dans les prochaines années. Quant à la maternité actuelle, elle sera transformée en centre de péri-natalité. Agnès Buzyn s’est également engagée à doubler les équipes des urgences de l’hôpital de Die dès 2018 ainsi que la dotation d’un hélicoptère qui permettra de voler dans des conditions difficiles et de nuit. Nous savons que nous allons devoir travailler sur la prise en charge de patients dans l’arrière-pays diois mais, malgré tout, il y a des signaux positifs et nous ne lâcherons pas l’ARS sur ce dossier. Car il faut que les Diois de tous les âges puissent avoir une prise en charge médicale. »

Joint au téléphone il y a quelques minutes, Alain Matheron, maire de Lus-la-Croix-Haute et président de la CCD, qui faisait partie de la délégation d’élus du Diois reçus par la ministre de la santé ce matin vient de confirmer l’annonce de la fermeture de la maternité de Die et de la chirurgie. « On craignait cette décision mais nous avons désormais la confirmation de la fermeture au 31 décembre 2017. En contrepartie, nous avons obtenu l’assurance de la ministre de la reconstruction d’un nouvel hôpital dans les prochaines années. Le centre hospitalier sera doté d’un SMUR et d’un scanner à effet immédiat. C’est une décision lourde de conséquence pour le Diois et nous allons en tirer les enseignements. »

Philippe Leeuwenberg, président du collectif de défense l’hôpital de Die : « Ça sent clairement le roussi ! Très franchement, on ne se fait aucune illusion. Le planning des accouchements à la maternité court jusqu’au 24 décembre et plus rien n’est prévu après. Concernant la manifestation du 2 décembre, on va voir si on décide de la maintenir car nous sommes déjà en train de s’organiser pour monter une action un peu particulière à Die le 9 décembre.

Nous y sommes. C’est l’heure du verdict pour la maternité historique de Die. La plus petite de France avec une centaine d’accouchements par an. C’est ce matin à 11 heures que la ministre de la santé reçoit les élus du Diois et la député LREM Célia de Lavergne. Dans l’après-midi, le préfet de la Drôme et le directeur de l’Agence régionale de santé organisent -et c’est une première dans l’histoire de la maternité- un point presse commun à Valence pour préciser « l’avenir de l’offre de soins dans le Diois ». L’ARS décidera-t-elle de fermer la maternité pour la transformer en centre péri-natal. C’est la crainte du collectif de défense de l’hôpital qui se dit très inquiet et dénonce une « décision d’intérêt général qui va se prendre dans un bureau entre quelques « grands » élus et une ministre de la santé sous pression de la technocratie. Citoyens, il va falloir nous faire entendre! »

MCD avec le   http://www.ledauphine.com/

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://mediascitoyens-diois.info/2017/11/die-26150-la-maternite-fermera-ses-portes-au-31-decembre-2017/

Laisser un commentaire