Nov 06 2017

Maternité de Die ( J-55 ) : Les élus du Diois écrivent à Agnès Buzin la ministre de la santé…

Maternité de Die : Les élus du Diois écrivent à la ministre de la santé 

– Une nouvelle fois les élus du Diois ont écrit à la nouvelle Ministre de la Santé, Mme Agnès Buzin sur l’avenir de la maternité de Die et de l’Hôpital. Ce 20 octobre la lettre est partie de Die à destination du Ministère des affaires sociales et de la santé.

Alors que l’avenir de la maternité de Die ne semble tenir qu’à un fil, des élus du Diois et Haut-Diois abattent une nouvelle dernière carte pour plaider la cause de la maternité. Gilbert Tremolet (maire de Die), Alain Matheron (président de la communauté de Communes du Diois), Martine Charmet et Bernard Buis (conseillers départementaux) ont en effet adressé un courrier à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, pour lui faire part de leur inquiétude quant au devenir de la maternité et du service de chirurgie de l’hôpital de Die dont les autorisations d’exercer expireront au 31 décembre 2017. « À deux mois de la fin de l’autorisation, nous sommes extrêmement préoccupés par l’avenir de notre maternité et du service de chirurgie, » expliquent les élus dans la missive envoyée à la ministre.

Et s’interrogent également sur la position du « directeur de l’hôpital qui n’avait toujours pas déposé la demande de renouvellement de fonctionner ( Il semble qu’il l’ai fait tout dernièrement ) . Que va-t-il se passer en 2018 ? Quelle organisation va être mise en place pour assurer la sécurité des parturientes dans le Diois ? Qui assumera la responsabilité de la fermeture des services de la maternité et de l’hôpital. » Autant de questions posées qui restent sans réponses à ce jour.

Dans cette même lettre, les élus soulignent leur volonté d’obtenir « une visibilité minimum de 5 ans pour installer des médecins » et sollicitent un rendez-vous avec le ministre « pour échanger de vives voix sur ce dossier essentiel à l’avenir du Diois. »

Voici cette lettre :

« Madame la Ministre,

Nous souhaitons vous interpeller à propos de l’avenir de la maternité et du service de chirurgie de l’hôpital de Die, dont les autorisations actuelles d’exercer expireront au 31 décembre 2077.

Voila plusieurs années que les élus, personnels médicaux et populations se mobilisent pour préserver l’hôpital de proximité, service public indispensable à la sécurité des habitants et au maintien d’un dynamisme pour notre territoire rural.

J’attire votre attention sur le fait que nous avons toujours répondu favorablement et avec volontarisme aux différentes demandes de l’Agence régionale de santé pour le maintien de notre maternité et notre sen/ice de chirurgie. Nous avons notamment recherché et trouvé les différents spécialistes qui nous avait été demandé. Bien évidemment, il convient de donner tous les moyens humains et matériels indispensables au bon fonctionnement de l’hôpital en toute sécurité. À ce sujet, le scanner attendu depuis 2014 devrait être attribué sans plus tarder.

Malheureusement, étant donné la précarité de l’engagement pris par les services de l’ARS, les praticiens attendus ne se sont pas engagés.

Une visibilité minimum de 5 ans nous semblait incontournable pour installer des médecins afin qu’ils s’engagent sur le long terme. Nous avons alerté nos différents interlocuteurs à de nombreuses reprises sur ce point, sans succès, et avec pour conséquence de toujours finir par nous retrouver au point de départ.

À deux mois de la fin de l’autorisation actuelle, nous sommes extrêmement préoccupés par l’avenir de notre maternité et de notre service de chirurgie. Il semblerait que le directeur de l’établissement n’ait toujours pas déposé la demande de renouvellement de l’autorisation d’exercer. Que va-t-il se passer au premier janvier 2018 ?

Quelle organisation va être mise en place pour assurer la sécurité des parturientes dans le Diois ? Qui assumera la responsabilité de la fermeture d’un service sans assurer la mise en place de solutions plus sécuritaires que celles existantes a ce jour ? Pour notre part, notre position est inchangée et extrêmement claire, nous souhaitons par le présent courrier que vous en preniez acte : nous vous demandons de permettre la poursuite des services actifs au sein de notre hôpital, solution la seule acceptable en termes de sécurité à ce jour pour notre structure reconnue pour son exception géographique.

Pour échanger sur ce problème, nous sollicitons une rencontre pour discuter de vive voix sur ce dossier certes complexe, mais essentiel à l’avenir du Diois. Restant à votre entière disposition, nous vous prions, Madame la Ministre, d’agréer notre profond respect et nos sincères salutations ».

– La lettre a été signée conjointement par Bernard Buis et Martine Charmet, les deux conseillers départementaux du Diois, Gilbert Trémolet, le maire de Die, président du conseil de surveillance du centre hospitalier de Die, Alain Matheron, président de la Communauté des Communes du Diois.

– Une copie de ce courrier a été adressée aux parlementaires de la Drôme (sénateurs et député), au directeur de l’ARS le Dr Jean-Yves Grall, au Préfet de la Drôme et Sous-préfet de Die.

Lien Permanent pour cet article : http://mediascitoyens-diois.info/2017/11/maternite-de-die-j-55-les-elus-du-diois-ecrivent-a-agnes-buzin-la-ministre-de-la-sante/

Laisser un commentaire