Nov 12 2017

Sécheresse aggravée dans le sud-est de la France…

Sécheresse aggravée dans le sud-est de la France.  Des records enregistrés cet automne.
Alors que l’été a déjà été exceptionnellement chaud et sec, les mois de septembre et d’octobre, habituellement orageux et pluvieux, sont à l’image des précédents. Il y a bien eu quelques orages dans le Var et les Alpes Maritimes mais leur rareté, leur faible durée et leur manque d’intensité n’ont pas suffit à inverser le cours de cette sécheresse qui met la végétation à la peine. La région de la Biovallée est particulièrement touchée.  

Les régions les plus touchées par la vague prolongée de chaleur et de sécheresse sont le Languedoc-Roussillon, le sud du massif-central ainsi que la basse et la moyenne vallée du Rhône et les piémonts alpins.
Le mois d’octobre qui vient de se terminer aura été hors normes sur bien des plans. Les météorologues y auront enregistré des records de chaleur exceptionnels :
– Par leur intensité : une vingtaine de records décadaires battus, avec des températures parfois de plus de 30 degrés et des températures moyennes supérieures de… 10 degrés à la moyenne d’un mois d’octobre.
– Par leur étendue: cette vague de chaleur a touché les 3/4 du pays
– Par leur durée: les températures ont été supérieures à la moyenne sur la plus grande partie du mois.

Des records de chaleur et de sécheresse à Die

Le Diois n’est pas épargnée. Sur les 10 premiers mois de l’année c’est un record absolu de sécheresse qui est enregistré. Cela fait des mois que l’on n’a plus vu une bonne pluie sur le territoire. En un an il tombe en moyenne 900 millimètres d’eau sur la ville. Alors que novembre vient de commencer, on arrive à peine à 400 millimètres.
Sur le seul mois d’octobre, le sol a recueilli 10% de ce qu’il reçoit habituellement durant cette période. On en vient presque à regretter les orages cévenols qui faisaient déborder les cours d’eau l’année dernière…

L’agriculture durement touchée

Si cette situation est, jusqu’à un certain point, bonne pour le tourisme elle constitue en revanche une difficulté supplémentaire pour les agriculteurs, dont les semis et  futures productions souffrent beaucoup de cette sécheresse. La terre est trop dure et sèche pour les semences, les animaux des éleveurs manquent de végétation à se mettre sous les dents, les plaines sont sèches et les éleveurs attaquent leurs stocks de fourrages… Les abeilles produisent très peu de miel et souffrent de la chaleur, qui favorise l’apparition de parasites dans les ruches.
Et si le risque d’inondation s’éloigne c’est le spectre de l’incendie qui guette.


Des feuilles aux couleurs de l’automne mais sèches et recroquevillées.
 

Sources : Météo France / La chaîne météo

Lien Permanent pour cet article : http://mediascitoyens-diois.info/2017/11/secheresse-aggravee-dans-le-sud-est-de-la-france/

Laisser un commentaire