Pierrelatte : Le gendarme du nucléaire épingle l’entreprise pour sa mauvaise gestion des déchets contaminés…

Déchets : carton rouge pour Orano Cycle (ex-Areva).

Le gendarme du nucléaire épingle l’entreprise pour sa mauvaise gestion des déchets contaminés

Au Tricastin, Orano Cycle transforme l’uranium issu des mines en combustible utilisable dans les centrales nucléaires. A l’occasion d’une inspection surprise, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a découvert que plusieurs règles fondamentales en matière de gestion des déchets radioactifs n’étaient pas respectées dans deux usines du site de Pierrelatte.

Le 6 mars 2018, l’ASN a réalisé une inspection inopinée concernant la gestion des déchets sur les deux installations d’Orano Cycle (ex Areva) en phase d’arrêt, à Pierrelatte. Il s’agit d’une part de l’unité «TU5», l’installation nucléaire de base (INB) n°155, qui transforme le nitrate d’uranyle issu des opérations de retraitement du combustible usé, réceptionné sous forme liquide, en oxyde d’uranium (U3O8) sous forme de poudre chimiquement stable. Et d’autre part de l’unité «W», installation classée située dans le périmètre de l’INB n°155, qui transforme de l’hexafluorure d’uranium (UF6) en oxyde d’uranium (U3O8) sous forme de poudre chimiquement stable.

Cette inspection a mis en évidence de nombreux écarts à la réglementation concernant la gestion des déchets de l’installation, signale l’ASN :
►la présence de sacs de déchets nucléaires classés à risque CMR (effets cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction) non identifiés, dans un entreposage non prévu par l’étude de gestion des déchets de l’installation,
►une zone classée temporairement comme produisant des déchets nucléaires mais ne respectant pas les dispositions réglementaires en vigueur: absence de délimitation et d’affichage de la zone, absence d’appareil de mesure de contrôle radiologique des personnes et du matériel en sortie de zone,
►des écarts aux dispositions de traçabilité et d’étiquetage de déchets et de matériels considérés comme tels.

Ce n’est pas la première fois qu’Orano Cycle (ex Areva) se fait prendre à négliger les règles de sécurité les plus élémentaires. En 2017, l’entreprise avait déjà déclaré un événement significatif relatif à l’existence de plusieurs zones d’entreposage des déchets non-conformes, mis en évidence au cours d’une précédente inspection surprise. Dans son rapport, l’ASN déplore le « caractère récurrent des écarts et des lacunes constatés », témoignant selon elle « d’un manque de culture de sûreté » sur le site.
Cette fois-ci, l’exploitant a dû déclarer un nouvel événement significatif pour la sûreté et prendre immédiatement des mesures de mise en conformité.

Source ASN : https://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Non-respect-des-regles-applicables-a-la-gestion-des-dechets

Illustration : les installations nucléaires du Tricastin (vue Google Maps)

Lien Permanent pour cet article : http://mediascitoyens-diois.info/2018/04/pierrelatte-le-gendarme-du-nucleaire-epingle-lentreprise-pour-sa-mauvaise-gestion-des-dechets-contamines/

Laisser un commentaire